La Résurrection des idées de Léonard de Vinci !!!

2019 marque l’anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, artiste inoubliable de la Renaissance italienne. Pour l’occasion, de nombreuses communes se mobilisent en France pour rendre hommage à ce génie. La municipalité d’Anet a choisi pour sa part d’inaugurer un Centre de la Renaissance dans l’ancien bâtiment de la Poste, face au château ayant appartenu à la favorite Diane de Poitiers. Parallèlement, Madame Gerard, adjointe à la Culture et Madame Tachon, responsable de l’espace culturel, le Dianetum, ont fait appel à la classe de 3ème 1 du LPAP Gabriel Bridet, afin de participer à cette commémoration de la Renaissance.

Inauguration de l’exposition sur Léonard de Vinci au Dianetum, le 13 juin 2019.

Nous avons mené ce projet de février à juin : tout a commencé par une présentation en classe, dans le cours d’ESC (Education socioculturelle) en présence de Mesdames Gerard, Tachon et de l’artiste graffeur Olivier Bioche. Notre professeure Madame Saclier, nous a expliqué l’idée générale, à savoir réaliser une fresque ainsi que des productions directement inspirées des œuvres de Léonard. Puis, nous avons discuté de nos représentations sur la Renaissance afin d’envisager les premières pistes pour la fresque.

 

Le travail documentaire en amont :

En cours, nous avons tout d’abord étudié les causes géopolitiques (chute de Constantinople, Grandes Découvertes, remise en cause du Théocentrisme) et technologiques (invention du portulan, de l’astrolabe, de l’imprimerie…) qui ont favorisé l’émergence de la Renaissance. Puis, nous nous sommes intéressés à Léonard de Vinci et à ses inventions. Grâce aux supports vidéos, nous avons analysé le travail de perspective et de sfumato dans les œuvres réputées du Maître italien, compris les prouesses architecturales de la coupole de Florence et apprécié la symbolique des colonnes antiques revisitées par l’architecte Philibert de l’Orme.

Des inventions remises au goût du jour :

En étudiant les œuvres de Léonard, notre attention s’est portée sur certaines œuvres comme le char mitraillette, le parachute ou les machines volantes. Pour cette exposition, nous souhaitions reprendre certains de ses standards mais en les retravaillant à la lumière de nos préoccupations quotidiennes. Nous avons donc réfléchi à la manière de réinterpréter les œuvres, ce qui a donné naissance à une trottinette volante, un char à bonbons ou encore l’Homme de Vitruve connecté. Et pour fabriquer ces objets, nous avons utilisé toute sorte de matériaux achetés mais plus souvent recyclés (plastique, cartons, écouteurs, tringle à rideau…). En groupe, les élèves ont donc décalqué, découpé, peint, assemblé pour obtenir le résultat final.

   

Réalisation de la fresque avec le Graffeur Olivier Bioche :

A côté de ce travail réalisé en cours d’ESC, nous nous sommes répartis en groupe de 5 pour accompagner l’artiste Olivier Bioche, à raison d’une séance par semaine, sur les heures de Parcours. La mairie avait mis à notre disposition un mur, dans le parc de Dianetum : Olivier a fixé les repères sur le mur afin de délimiter les différents espaces. Il nous a ensuite appris à utiliser la bombe, pour remplir les différentes parties. Certains éléments demandaient de la précision et de la rigueur donc Olivier devait nous guider. Ayant pris du retard dans l’exécution de cette fresque, nous avons mobilisé quelques internes sur certains mercredis.

Au final, nous sommes plutôt contents et fiers du résultat. Ce voyage dans le temps pour célébrer le génie Léonard, nous a plu même si « nous sommes contents de revenir au XXIème siècle » (François). Selon les points de vue d’Irving et Ugo « Le graff et les maquettes sont plus belles en vrai que sur les photos ». Mais vous pourrez en juger par vous-mêmes jusqu’au 28 juin 2019 en ce qui concerne les maquettes : la fresque elle restera visible durant les heures d’ouverture du Dianetum.

Xavier, Gabin, Thylane, Morgane, Soham, Benedite, François.